La GRL : Garantie des Risques Locatifs



La Garantie des Risques Locatifs (GRL) etait un dispositif négocié entre l’Etat, l’APAGL (anciennement 1% Logement) et les sociétés d’assurances, qui permet de garantir aux propriétaires bailleurs le paiement du loyer en cas de défaillance du locataire.Le dispositif fonctionne de manière similaire à une assurance loyers impayés « classique », c’est à dire la garantie des loyers impayés et des détériorations immobilières, mais s’adresse à une population de locataires plus large.

Peut-on encore souscrire la garantie des risques locatifs ?

Non, il n’est aujourd’hui plus possible de souscrire la GRL. Ce dispositif a été actif pendant 5 ans, il a définitivement pris fin le 1er janvier 2018. A savoir :

  • Les contrats ont cessé d’être proposés par les assureurs en 2016 ;
  • Les contrats souscrits avant 2016 ont pu être renouvelés à la déchéance en 2016 pour 1 an maximum.

Garantie des Risques Locatifs : une assurance loyers impayés pour le plus grand nombre.

Alors que la plupart des assurances loyers impayés du marché exigent une forte solvabilité des locataires (CDI exclusivement avec un taux d’effort inférieur à 33%), la Garantie des Risques Locatifs permet de garantir une population plus large de locataires. Ainsi, pour être éligible à la GRL, le locataire doit-il seulement avoir un taux d’effort de 50% maximum.
La Garantie des Risques Locatifs ne réalise aucune sélection par le contrat de travail. Le locataire demeurre éligible qu’il soit titulaire d’un CDI, CDD, intérimaire … ou tout simplement sans emploi … pourvu que son taux d’effort ne dépasse pas le seuil des 50%.

GRL : comment calcule t-on le taux d’effort ?

On obtient le taux d’effort du locataire en divisant le loyer mensuel charges comprises, par les revenus mensuels nets du locataire.Les revenus nets à retenir sont ceux qui présentent un caractère régulier et permanent. Ainsi, une prime exceptionnelle de fin d’année, même d’un montant important, ne pourra pas, compte tenue de cette règle, être prise en compte.

Les garanties incluses dans l’assurance GRL.

La Garantie des Risques Locatifs (GRL) est une couverture en tous points comparable aux formules de base des assurances loyers impayés « classiques », c’est à dire :

  • Garantie Loyers Impayés : Sans limite de durée d’indemnisation, la garantie des loyers impayés indemnise le propriétaire bailleur jusqu’à 70 000 €, frais de contentieux et de recouvrement inclus.
  • Détériorations immobilières
    Cette garantie est mise en œuvre en cas de dégradations du logement loué, constatées au départ du locataire, dans la limite de 7 700 € (3 500 € pour un logement meublé) et sous réserve qu’un état des lieux contradictoire ait été rédigé à l’entrée du locataire. L’assurance GRL déduira du montant de sa prestation le dépôt de garantie versé à la signature du bail (généralement 1 mois de loyer hors charges, 2 mois si le bail est antérieur à 2008).
  • Les options possibles de la GRL
    Parmi les assurances GRL proposées sur le marché, certaines offrent, en option, des garanties complémentaires qui permettent au propriétaire bailleur de bénéficier d’une protection globale, telles que : la garantie départ prématuré du locataire ou l’assurance protection juridique bailleur.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.