Assurance chômage : bonne nouvelle pour les chômeurs en fin de droits

assurance chômage coronavirus

Les chômeurs en fin de droit vont bénéficier d’une prorogation de leur indemnisation, selon une déclaration du ministre du Travail en réponse au syndicat. Découvrez les explications dans cet article.

Bonne nouvelle pour les chômeurs en fin de droit qui se chiffrent en dizaine de milliers en France. En effet, le ministre du Travail a annoncé que les allocations seront versées jusqu’à la fin de la crise du coronavirus. L’objectif est d’éviter aux chômeurs d’avoir recours au minima sociaux, vu que le gouvernement a aussi autorisé le chômage partiel à défaut d’interdire les licenciements.

Modalités pour percevoir les indemnités

Le site de Pôle emploi indique que les conseillers sont en confinement pour respecter les mesures sécuritaires. Cependant, période de crise ou pas, les dossiers dont l’échéance est arrivée sont traités en priorité par Pôle emploi.

La procédure normale veut qu’un chômeur, dont l’indemnisation arrive à terme, perçoive, sous conditions, l’allocation de solidarité spécifique. Si les conditions ne sont pas réunies pour diverses raisons, il est possible de profiter du revenu de solidarité active, toujours sous certaines conditions. En outre, le RSA est versé par la CAF aux personnes sans revenus. Pour pouvoir encaisser, il faut fournir des justificatifs.

Que faut-il attendre de la réforme de Macron sur l’assurance chômage ?

La nouvelle réforme va corser le calcul de l’allocation de retour à l’emploi. Sont concernés par cette mesure : le tourisme, la restauration et l’événementiel. La crise actuelle qui sévit a amené le gouvernement à un report de l’entrée en vigueur de la réforme. À la fin de la crise, il y aura sûrement des changements de taille avec le salaire journalier de référence qui sera désormais évalué sur 24 mois au lieu de 12 mois.

L’allocation sera obtenue en divisant le salaire de référence par le nombre de jours travaillé ou pas, depuis le début du premier contrat jusqu’au dernier. C’est une réforme qui touche environ 850 000 nouveaux allocataires. De plus, elle permet à l’État de faire une économie de 1,1 milliard d’euros à l’horizon 2021. Pour bénéficier de l’allocation désormais, il faut justifier de 6 mois de travail sur 24 au lieu de 4 mois sur 24 comme auparavant

Techniquement, le chômage partiel et le chômage technique désignent la même chose. Ainsi, il appartient aux entreprises de recourir au chômage partiel compte tenu de la situation. Dans ce cas, elles versent une partie de l’indemnité à leur personnel et l’État complète le reste.

1 commentaire sur “Assurance chômage : bonne nouvelle pour les chômeurs en fin de droits”

  1. Ping : Pourquoi le COVID-19 a changé le paysage de l'assurance ? | Assurances Val d'Oise

Laisser un commentaire